Les détracteurs veulent juste être à leur place

Written by Tamme on février 13, 2021 in Gut and les médias sociaux and Méchant and Réalité and Réflexions and Vie and Vue de l'intérieur with no comments.

This post is also available in: Deutsch (Allemand) English (Anglais) Español (Espagnol)

De temps en temps, je poste sur . Récemment, j’ai posté un billet un peu plus large, c’est-à-dire avec un peu plus de portée. Et c’est alors qu’ils ont commencé à venir : les haineux, les plaignants et les moins haineux.

À un moment donné, quelqu’un qui vit de ses vidéos Youtube m’a dit : s’il y a une chose qu’il faut faire très vite dans le des médias sociaux, c’est de se protéger contre les détracteurs et les personnes négatives.

Cela me vient toujours à l’esprit – et même toujours – lorsque je donne à un poste une plus grande tribune. Parce que c’est toujours à ce moment-là que les détracteurs, les plaignants et les autres entrent en scène. Ces gens qui, au mieux, ne font que critiquer un poste de façon destructrice. Mais qui, au pire, deviennent personnelles et blessantes.

Et ils viennent toujours.

Apporter leur énergie négative aux gens.

Très bien, il y a des moyens d’y faire face. Personnellement, je supprime tout commentaire qui n’est pas systématiquement positif. Tout simplement parce que je ne veux pas brûler d’énergie négative (même si c’est juste par le biais des commentaires de mes posts). Je pourrais tout aussi bien désactiver les fonctions de commentaire. Comme de nombreuses personnes ayant une énergie positive n’ont de toute façon qu’à appuyer sur le bouton « Like ». Mais ensuite, je ferme la porte aux commentaires positifs. Je ne veux pas de cela.

Maintenant, bien sûr, vous pourriez dire : eh bien, alors vous n’aurez qu’à autre chose, quelque chose que tout aime, y compris ceux qui détestent. Non, pas d’alternative. D’abord, je ne veux pas afficher quelque chose qui plaise à tout le monde. Deuxièmement, je ne pense pas que même cela puisse mettre fin à l’énergie négative de certaines personnes. Même avec un message évitable « devrait plaire à tout le monde », il y aura des gens qui réagiront négativement à ce message. Du moins, c’est ce que je crois quand j’écoute les pros.

Mais en est-il ainsi ? Pourquoi y a-t-il toujours des gens qui ont besoin de critiquer les autres et ce qu’ils font ? Devoir répandre des énergies négatives et donc voler de l’énergie aux autres ?

C’est le vrai problème pour moi : à cause de moi, ces gens peuvent répandre leur énergie négative. Mais s’ils me privent d’énergie, moi et d’autres personnes, ce n’est pas possible du tout. Parce que tout le monde ne peut pas avoir la peau épaisse décrite ci-dessus. Et même avec une peau épaisse, il faut de l’énergie pour ignorer ces personnes négatives.

Honnêtement, je pense que nous avons eu un problème avec cela en tant que société. Surtout aujourd’hui, dans un monde plus que jamais global et interconnecté. Je pense que les haineux et les gens négatifs ont toujours existé. Cependant, leur sphère d’influence était autrefois limitée. Et là, les gens ont tout simplement donné une large place à un voisin méchant, ce qui signifie que son énergie négative n’a pas été mise en scène. Aujourd’hui, comme dans les médias sociaux, par exemple, le voisin grognon a sans cesse l’occasion de communiquer, de partager son énergie négative avec les autres et, pire encore, d’enlever de l’énergie aux autres. En conséquence, ces personnes sont devenues un problème pour nous en tant que société. Et à mon avis, ce sont les gens négatifs en général. Pas seulement les détracteurs. Ils sont reconnus comme un problème après tout, et des « solutions » sous forme de lois sont déjà en cours d’élaboration. Mais il n’est pas nécessaire d’être haineux pour détruire l’énergie positive des autres. Une critique destructrice et intenable en termes de contenu suffit amplement. Cette « mauvaise parole » classique.

Si, en tant que société, nous ne nous respectons pas et ne nous apprécions pas, mais que nous nous battons et nous nous dénigrons, alors nous avons un problème, non seulement au niveau mental, mais aussi au niveau spirituel.

Nous nous privons d’une énergie que nous pourrions utiliser pour d’autres choses.

Une énergie que nous devrions mieux utiliser pour d’autres choses.

Maintenant, je me demande juste pourquoi les personnes qui n’ont rien de positif à apporter ou qui sont peut-être négatives par accident et sans s’en rendre compte, pourquoi ces personnes sont toujours entendues. Et beaucoup d’autres personnes positives et avant-gardistes ne le font pas. C’est un mécanisme psychologique que je n’ai pas encore compris. Mais ce n’est pas une mauvaise chose. Je ne pourrai pas non plus le changer.

Personne ne peut changer ces haineux et ces gens négatifs.

Seulement eux. Mais ce n’est pas le cas. Et il y en aura toujours, ces voisins mesquins. Il semble qu’une caractéristique de nous, les humains, soit qu’une partie de nous est négative et négative envers les autres. Les insulter, les rabaisser, les attaquer.

Peut-être que ces gens ne veulent pas être négatifs. Ils ne peuvent pas s’en empêcher. Peut-être qu’ils ne peuvent pas s’en empêcher. Mais peut-être que certaines de ces personnes veulent être consciemment négatives. Ceci étant négatif. Parce qu’ils compensent ou traitent quelque chose avec elle. Le champ des causes psychologiques est certainement énorme ici. Et rien de tout cela ne peut être changé par quelqu’un de l’extérieur. Tout doit être résolu par ces personnes elles-mêmes.

Peut-être est-ce même leur façon d’exprimer leur affection ou leur désir d’appartenance ? Car, autrement dit, que seraient ces haineux sans nous, sans les autres ? Sans ceux dont ils peuvent se moquer et qu’ils détestent ? Sans ces autres personnes, ils seraient seuls. Et ils ne seraient plus les détracteurs. Parce qu’ils n’auraient plus rien sur lequel projeter leur haine et leur énergie négative. Ils ne seraient plus visibles.

Il se peut donc que les haineux expriment leur affection ou leur désir d’appartenance en critiquant les autres. Dans ce cas, ils auraient désespérément besoin de nous. Notre pitié aussi. Car sans nous, ils seraient privés de leur base sociale.

Il y a, bien sûr, une autre façon de voir les choses. Outre le psychologique et le social. Le spirituel.

Ces haineux (avec lesquels je résume maintenant tous ceux qui répandent une énergie négative quelque part, pour quelque raison que ce soit). Ces haineux sont négatifs, ils appartiennent aux négatifs de ce monde. A l’obscurité. A la partie qui oppose la lumière et le bien.

Pas de lumière sans ombre. Ou l’inverse : pas d’ombre, pas de lumière.

Si tout n’était que bon et positif dans ce monde, nous ne reconnaîtrions pas le bien en tant que tel. Le bien ne devient bon que parce qu’il est différent d’une autre chose, le mauvais.

Nous n’apprécions le bien que parce que le mauvais ou le mal existe.

Maintenant, je pourrais aller plus loin et réfléchir au but du mal dans le monde. Sur le fait que le mal est bon pour nous parce que nous pouvons en tirer profit. Mais je préfère remettre cette pensée à plus tard 😉

Revenons aux détracteurs : c’est bien qu’ils existent. Sans eux, nous ne saurions pas apprécier les autres. Les gens qui pensent à l’avenir, qui sont positifs, qui rendent ce monde un peu meilleur. Et c’est pourquoi les détracteurs méritent notre sympathie.

foxload.comBlogtotal

Laisser un commentaire