Écoute ta voix intérieure , toujours !

Written by Tamme on février 27, 2021 in Franc-maçonnerie and Humilité and Personnalité and Réflexions and Spiritualité and Vue de l'intérieur with no comments.

This post is also available in: Deutsch (Allemand) English (Anglais) Español (Espagnol)

Je ne cesse de lire dans des livres avec quelque chose comme un «Weishiet quotidien». J’en ai quelques-uns. Z.b. Livres qui tiennent chaque jour un court texte philosophique. Ou encore un livre qui contient chaque jour une méditation maçonnique inspirée de la Bible. Comme je l’ai dit, je ne regarde pas tous les jours dans chacun de ces livres. Je n’ai pas la . Ou, comme je me l’embellis: le temps 😉 C’est pour ça. Ces jours-ci, j’ai trouvé dans le livre avec les méditations maçonniques un excellent paragraphe sur la discipline. À ce stade, un joli signe de l’. Et il s’agissait de la . Cette méditation me parlait en quelque sorte du cœur, c’est je veux la résumer ici aujourd’hui.

La méditation a été initiée par un paragraphe du prophète :

Mais maintenant, Zorobabel, sois sûr, dit l’Éternel, que tu sois en , Jéschua, fils de Jotsadak, souverain sacrificateur! Que tout le dans le pays soit à l’voueur, dit l’Éternel, et qu’il travaille! Car je suis avec vous, dit l’Éternel des armées. Haggai 2:4

Dans la méditation qui suit, il s’agit du fait qu’une chose importante, pour ainsi dire, une compétence de base, que nous devrions apprendre est la discipline. Non, pas de discipline aussi toujours faire nos devoirs quotidiens.

C’est juste la discipline d’écouter notre voix intérieure. Donc pas seulement de percevoir cette voix intérieure.

C’est la discipline d’écouter cette voix. D’agir selon elle. Par un sentiment de compréhension profonde. Par confiance, faire ce qui est juste.

Nous devons apprendre cette discipline pour faire confiance à notre voix intérieure. Parce que c’est dur de lui faire confiance. Et cette confiance est sans cesse remise en question.

Nous ne pouvons pas contrôler la façon dont notre monde extérieur réagit à nous-mêmes, à nos et à nos actions. C’est pourquoi certaines personnes agissent de manière adaptée: comme on l’attend de lui. Ou comme c’est le chemin le plus facile pour lui. Peut-être contre ce que lui dit sa voix intérieure. Et cela, sans que je veuille commencer une digression psychologique, conduit à des conflits. Aux conflits internes. D’une part, ce que dit la voix intérieure, l’instinct. D’un autre côté, ce que vous faites – parce qu’on s’y attend ou que c’est le moyen le plus facile. Et ces conflits sont rarement sains.

Mieux vaut apprendre à écouter la voix intérieure et à faire ce que l’instinct vous conseille. Discipliné. Tout le temps.

Parce que c’est de cette discipline que naît la confiance. Une confiance dans sa propre voix intérieure. Et qu’elle vous dise ce qu’il faut. Ça vous dit ce qu’il faut. Que c’est la bonne chose à faire quand on suit son instinct, sa voix intérieure.

Avec cette confiance, on peut se détendre et être sûr d’avoir fait ce qu’il faut: de notre mieux.

Fais confiance à ta voix intérieure – toujours disciplinée – et tu feras ce qu’il faut: de ton mieux !

Laisser un commentaire